Thème VIII by Lilas.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une histoire de Plume Grise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 01/08/2011

Feuille de Graphisme
Logiciel :
Puf :
Points de vie :
5/5  (5/5)
MessageSujet: Une histoire de Plume Grise   Mer 21 Déc - 17:24

Voici une petite histoire que j'avais faite pour un concours.
Bonne lecture !







Plume Grise se réveilla en sursaut. Il avait fait un cauchemar, il le savait, mais il n'en avait aucun souvenir. Le félin se recoucha, la tête posée sur ses pattes avants. Il avait l'air pensif ; son rêve étrange lui avait fait peur. Il en était vraiment sûr, il fallait qu'il se méfie de ce songe. Il fallait qu'il l'interprète. Mais comment pouvait-il faire une chose pareille ? Il n'était pas guérisseur, il ne se souvenait plus du tout de son rêve. Néanmoins, s'il était important, peut-être qu'il réapparaitra, une nuit ? Plume Grise ré-ouvrit les yeux, qu'il venait de fermer pour mieux réfléchir. Devant lui se trouvait Millie, une domestique qui l'accompagnait pour retrouver les Clans de la forêt de Cerfblanc. Quelques lunes plus tôt, les Bipèdes avaient décidé de massacrer leurs territoires pour quelque raison obscure. En sauvant des félins retenus prisonniers par eux, Plume Grise avait été capturé. Pendant une lune environ, il avait vécu dans un nid des Bipèdes, mais quand il rencontra Millie et lui expliqua la situation, ils avaient décidés ensemble de rechercher les Clans. Ils étaient revenus à la forêt de Cerfblanc, constatant malheureusement qu'elle était désertée de toute vie féline. Plus tard, ils avaient rencontré Nuage de Jais, qui les avaient rassurés en leur disant que les Clans étaient partis par-delà les Hautes Pierres. Plume Grise et Millie étaient donc partis à leur recherche. Cela faisait maintenant deux lunes qu'ils les cherchaient.
Sortant du bosquet où les deux amis avaient dormi, le matou au poil mi-long leva la tête ; Au loin, caché derrière les arbres, se levait le soleil. Le ciel était rose, signe que la journée allait être belle et chaude. Le pressentiment d'avant partit avec la nuit ; il n'y avait vraiment aucune raison de s'inquiéter. Plume Grise regarda Millie ; elle dormait toujours. Il se décida à aller chasser. Il fallait bien se nourrir avant de reprendre la route. Le lieutenant du Clan du Tonnerre s'assit, se tut, scrutant et écoutant les alentours. Un faible couinement parvint aux oreilles du matou. Curieux, il se dirigea vers celui-ci, et il découvrit cinq souris qui se mordaient. Si Plume Grise aurait été une fourmi, il se serait enfui en courant devant l'aspect de ces méchantes créatures ; Mais vu qu'il était un chat, il devait au moins faire sept fois leur taille. Le vent soufflait vers le félin, parfait, les rongeurs ne pouvaient pas le sentir. Il s'aplatit au sol, avançant doucement vers eux. Soudain, le vent tourna ; Les souris levèrent le museau puis, horrifiée, commencèrent à s'enfuir en courant. A ce moment-là, Plume Grise sauta, tombant sur deux souris. Il les tua en deux coups de griffes, et les ramena au bosquet par la queue. Millie était maintenant réveillée, et sourit en apercevant le chat de Clan venir vers elle.
« J'ai entendu des bruits bizarres, annonça-t-elle. J'ai d'abord eu peur, puis quand je t'ai vu, je me suis dit que ce n'était que les souris…
- Il y en avait cinq ! s'écria Plume Grise. Je les ai ratés ! Enfin, ça va, on en a une pour chacun, mais bon…
- Pas de gaspillage, espèce de cervelle de souris ! lança Millie, en donnant une petite tape amicale au guerrier. Elles sont dodues, ces souris ! On en a assez pour nous deux !
- Mais…
- Il n'y a pas de mais ! ria la domestique. Tais-toi et mange ! »
Plume Grise sourit ; il appréciait vraiment cette femelle. Il baissa la tête et commença à manger sa souris, qu'il trouva exquise ; puis, quand les deux félins eurent fini, ils enterrèrent le reste de leur proie, se regardèrent un instant, puis reprirent leur marche à la recherche des Clans de la forêt. Quand ils furent assez loin, un bruissement se fit entendre, un miaulement rauque résonna ; le même bruit qu'avait entendu Millie, quelques minutes plus tôt. Dans l'obscurité d'un arbre, une forme famélique apparut, regardant les deux intrus partir de ses yeux d'émeraude…

« C'est magnifique ! »
Les deux chats marchaient depuis un bon moment. Ils se trouvaient maintenant dans un cul-de-sac, mais hésitaient à rebrousser chemin ; en effet, l'endroit semblait être le plus paisible au monde. Les oiseaux piaillaient, l'air joyeux, une rivière coulait tranquillement, séparant l'endroit en deux parties. Tout autour, les lieux étaient délimités par des arbres et des parois rocheuses ; le seul chemin pour entrer et sortir d'ici était celui par où venaient d'arriver Plume Grise et Millie. La femelle se faisait insistante ; elle voulait rester ici un petit moment, histoire de récupérer et se détendre. Le lieutenant du Clan du Tonnerre avait du mal à ne pas accepter. Finalement, les deux félins s'installèrent sous l'ombre d'un arbre, couchés l'un contre l'autre, à observer le paysage qui se trouvait devant eux.
Le matou gris aimait beaucoup cet endroit ; Il était vraiment très beau, très tranquille. Il ne semblait pas y avoir de problème, les proies n'avaient pas l'air de manquer et l'eau coulait à flot. Si les deux félins installés là commencerait à avoir faim, ils iront chasser les oiseaux qu'ils entendaient piailler depuis avant. Soudain, Plume Grise se raidit, faisant sursauter Millie ; Il entendait bel et bien les oiseaux, mais aucun d'entre eux n'était venu se poser sur les lieux, même avant la présence des deux félins. Le mâle se leva, écoutant plus attentivement les chants des oiseaux. Il les trouvaient moins joyeux, d'un seul coup ; Ces chants n'étaient pas régulier comme ils le sont toujours. Plume Grise ressentait quelque chose dans la voix des proies à plumes. Leur chant tremblait. Ils ne pouvaient qu'avoir peur.
Les chants se turent d'un coup. Le félin de Clan sursauta ; qu'allait-il arriver ? Millie arriva aux côtés de son ami, lui demandant ce qu'il se passait. Il y eu un mouvement à la sortie de l'endroit. Les deux félins purent apercevoir une, deux, trois formes faméliques, bientôt plus d'une dizaine. Plume Grise se tourna vers l'ancienne domestique, lui cria de courir et s'enfonça avec elle dans les arbres sur le côté, sans tourner la tête vers les nouveaux venus. Ils entrèrent tous les deux dans la forêt, mais se doutaient bien que la parois allait les empêcher d'avancer plus loin. Ils espéraient semer leurs poursuivants. Soudain, un trou dans le grand mur se fit voir. Plume Grise n'hésita pas et fonça vers lui.
« Par-là ! lança-t-il. »
Millie le suivit, non sans peur. Ils s'engouffrèrent à tour de rôle dans le trou. Ils le traversèrent rapidement, et le paysage au bout de ce tunnel leur coupèrent le souffle ; Une falaise tombait à pic, en dessous se trouvaient des plaines, des champs, une petite ville de Bipèdes, et, au loin, une grande étendue d'eau, qui s'étendait par delà l'horizon. Les deux félins étaient sidérés par ce spectacle, quand soudain, ils entendirent des voix dans le tunnel. Ils se mirent à courir vers la gauche, où se trouvait une forêt assez sombre. Cette fois-ci, ils étaient sûrs de pouvoir semer leurs poursuivants.

« Plume Gris, tu sais où aller ?
- Chut ! »
Un bruissement, juste derrière eux, se fit entendre. Le matou attrapa la femelle et la tira dans un buisson. Quelques instants plus tard, plusieurs formes apparurent, maigres, sombres et effrayantes. À ce moment-là, rien ni personne ne pouvait dire ce qu'étaient ces créatures étranges. Retenant leur souffle, Plume Grise et Millie les regardèrent passer. Ils n'osaient même pas imaginer ce qui allait leur arriver s'ils se faisaient attraper. Une fois la dernière queue d'une créature disparue dans l'obscurité de la forêt, les deux chats sortirent de leur cachette ; Pour ne pas se faire repérer, ils sautèrent sur un arbre voisin et montèrent jusqu'au feuillage, au moins là-haut personne ne les remarquera. Ils regardèrent un instant les lieux à travers les feuilles de l'arbre, en silence. Ils ne semblaient pas réfléchir, leur regard était vide. Millie décida de briser ce silence ; chuchotant, elle demanda à Plume Grise que faire. Le lieutenant réfléchit un instant, il ne voyait pas comment éviter les créatures inconnues ni où aller pour rejoindre les Clans. Il se souvint alors d'une chose ; avant, à la falaise, il avait vu un paysage. Et, juste en dessous, un village de Bipèdes. Plume Grise donna son idée à la femelle domestique :
« Et si nous allions dans la Ville des Bipèdes ? Ces créatures n'iront jamais nous suivre là-bas !
- Tu… Tu crois ? lança Millie, peu rassurée. Les Bipèdes peuvent être aussi dangereux qu'eux, je te signale !
- Mmmh, peut-être. Mais les Bipèdes, on sait comment les esquiver ! Viens, on va sortir de cette forêt ! »
Le chat du Clan du Tonnerre monta tout en haut de l'arbre pour voir sa position. Par chance, la périphérie de la forêt était proche. Le félin redescendit de la plus haute branche, demanda à Millie de, quand ils seront au sol, courir le plus vite possible vers la lumière qui pointait entre les arbres. La domestique acquiesça, puis les deux félins sautèrent de leur branche pour atterrir sur le sol. À peine l'avaient-ils touché qu'ils se mirent à courir vers la lumière qui perçaient les feuillages des arbres – vers la sortie de cette forêt. Ils haletaient, mais ils touchaient bientôt au but. Plus que quelques longueurs de queue et ils arriveraient à sortir de cette forêt et à éviter les créatures inconnues.
« Vous allez quelque part ? »
Une voix les arrêta subitement. Ils regardèrent partout, surpris. D'où venait cette voix inconnue ? Soudain, quelque chose descendit d'un arbre. Dans l'obscurité, les deux chats ne voyaient pas tout à fait ce que c'était. L'étrange créature qui descendait de l'arbre était ronde, avait de sortes d'antennes sur la tête, ainsi que deux paires de quatre pattes. Millie recula, disant à Plume Grise que c'était la plus grosse araignée qu'elle n'avait jamais vue. Le mâle sortit ses griffes. Si jamais cet insecte géant touchait à un poil de la domestique, il allait en voir de toutes les couleurs ! L'araignée se laissa tomber au sol, sur ses pattes, et regarda les deux félins. Surpris, Plume Grise ne savait plus s'il fallait l'attaquer ou pas. Ce visage lui rappelait quelque chose. Ces yeux… Ce nez… Ces moustaches… Ce n'était pas une araignée… Cette créature était un chat !
« Pourquoi vous faites cette tête ? »
Les deux autres se regardèrent, incrédules ; les chats, dans cette forêt, étaient croisés à des araignées ? Ou alors, ce félin-là avait comme parents un chat et une araignée. Voyant l'air perplexe des inconnus, le chat-araignée s'empressa d'ajouter :
« Oui, mais non, je ne suis pas croisé à une araignée, c'est mon Bipède qui m'a enfilé ça. »
Plume Grise et Millie poussèrent un soupir de soulagement, l'autre rigola. Mais le félin du Clan du Tonnerre se posait des questions. D'ailleurs, il les posa directement au félin. Déjà, qui était-il ? D'où venait-il ? S'il vivait avec un Bipède, pourquoi n'était-il pas avec lui et pourquoi était-il dans la forêt ? Connaissait-il les étranges créatures faméliques de la forêt ? Pourquoi avait-il interpelé les deux chats qui couraient ? Avant que le lieutenant ne pose une autre question, le félin déguisé en araignée l'arrêta ; il ne voulait pas se noyer dans un flot de questions. Quelques secondes passèrent, où un silence demeurait parfait. Le félin se décida enfin à répondre :
« Je m'appelle Spider, enfin, c'est comme ça que mon Bipède m'a appelé ! Mais ça me convient parfaitement ! En fait, je viens du Village des Bipèdes, c'est pas loin. Si je vais dans la forêt, c'est parce que c'est mon territoire ! … Enfin, NOTRE territoire, plutôt !
- Elle, c'est Millie et moi je m'appelle Plume Grise. Mais… Votre territoire ? demanda Plume Grise. La forêt est le territoire des Bipèdes, aussi ?
- Non, du Gang de la Pleine Lune. On est un groupe de chats de Bipèdes. On est plus soudé que tous les autres chats qui nous ont pas rejoint ! En fait, les "étranges créatures faméliques" que vous avez vues, ce sont des chats de notre Gang ! »
Plume Grise et Millie rougirent sous leur fourrure. Ils avaient eu peur de simples chats ! Avant que le félin gris ne repose une question, Spider continua :
« Vous étiez sur les rives de la Source Splendide, là où on rencontre nos ancêtres. On vous a vu, vous nous disiez quelque chose… Alors, on a voulu vous parler, et vous vous êtes enfuit.
- Nous parler ? Pourquoi ? Et pourquoi on vous dit quelque chose ? Nous ne sommes jamais venus ici !
- Je vous éclaircirais… Quand vous aurez rencontré tout mon Gang ! Allez, venez, on va dans le Village des Bipèdes, dans notre camp ! Tout le monde y est retourné et vous y attend ! »
Les deux félins se regardèrent ; Ils hésitaient. Devaient-ils y aller ou non ? Une idée passa dans la tête de Millie. Elle en fit part immédiatement à Plume Grise. Et si les félins savaient quelque chose au sujet des Clans qui étaient partis ? Le félin réfléchit. Il était vrai que, si le Gang de la Pleine Lune pouvait les aider, ce serait bien. Le matou se tourna alors vers Spider, et leur dit qu'ils étaient partant pour le suivre jusqu'à son camp. Le chat-araignée sourit, puis il leur demanda de le suivre et galopa rapidement vers le Village des Bipèdes, suivit de près par Millie et Plume Grise.

« Je suis de retour ! »
Des visages se tournèrent vers Spider et les deux inconnus qui venaient d'entrer dans le camp. Certains regards furent plein d'étoiles, tandis que d'autres étaient sombres. Un chat feula en voyant Plume Grise et Millie ; un autre lui donna un coup de griffe, mécontent de l'attitude de ce félin envers les deux intrus. D'ailleurs, ceux-là étaient assez mal-à-l'aise ; Ils avaient l'impression d'être de trop ici. Ils auraient bien voulut partir ; mais Spider les amena vers une tanière magnifique, entourée de fleurs de toutes formes et de toutes couleurs ; Plume Grise en devina que c'était la tanière de quelqu'un d'important. Le chef ? Ou bien le guérisseur ? Impossible à savoir. Ils allaient entrer dans l'endroit, quand soudain un éternuement se fit entendre. Un félin, d'apparence assez vieille, sortit de la grotte, la goutte au nez.
« Il va falloir que je pense que je suis allergique au pollen, lança le félin, avant d'apercevoir le chat déguisé en araignée. Oh, Spider, tu les as trouvés, finalement ? »
Il renifla. L'intéressé acquiesça, puis il parla de montrer quelque chose aux deux élus. Le matou gris regarda la domestique, ne comprenant rien. Elle non plus n'avait pas l'air de savoir ce qu'il se passait. Le vieux matou fit signe aux deux intrus de le suivre. Ils arrivèrent, suivit du Gang tout entier, dans une étrange plateforme, entourée de murs, avec de la verdure çà et là. Spider fit signe à Plume Grise et à Millie de rester avec le reste du Gang, et le vieux chat sauta sur le plateforme. Il s'assit au centre de celle-ci. Trois félins partirent chacun de leur côté ; Le lieutenant du Clan du Tonnerre se demanda ce qu'ils fabriquaient. Le chat, tout seul au centre de sa plateforme, la tête basse, semblait attendre quelque chose. Un petit bruit se fit entendre ; Plume Grise et Millie levèrent la tête, se demandant ce que c'était. Soudain, le vieux félin murmura :
« Moi, Sentiment, appelle nos ancêtres… »
Soudain, une faisceau lumineux, ressemblant aux yeux des monstres la nuit, se braqua sur le félin. Plume Grise et Millie firent un bond ; Spider leur dit de ne pas s'inquiéter. Sentiment, soudain, releva rapidement la tête, une flamme dans les yeux.
« Ô, Gang des Lumières, je vous appelle. Voici, ici présent, les deux élus que vous attendiez… »
Il se leva, montra son dos au public. Une autre lumière se braqua sur lui, puis il se retourna vers son public.
« Depuis fort longtemps déjà, notre conflit dure. Le Gang de la Nuit Noire ne nous aime pas. »
Pendant que Sentiment parlait, deux chats s'avancèrent, sur les murs, vers un rouleau bien étrange. En marchant sur place dessus, ils le déroulèrent, ce qui fit apparaître un écran bien blanc sur le mur du fond. Avant que Plume Grise n'ait posé de question à Spider, un clic sonore retentit, et une image apparut sur l'écran blanc. Le matou gris commença à deviner comment les chats du Gang de la Pleine Lune faisaient pour avoir des choses aussi étranges dans leur camp ; Ils utilisaient des objets des Bipèdes. Mais comment faisaient-ils ça ? Peu à peu, l'image sur l'écran devint moins flou, si bien que Plume Grise et Millie purent enfin voir ce qu'il y avait dessus. Ils virent différents chats, qui se battaient pour une raison inconnue.
« Le Gang de la Nuit Noire est sans pitié, continua Sentiment. Ils nous combattent pour avoir des territoires. Bientôt, ils nous battront et nous n'aurons plus rien ; ces chats sont de plus en plus puissants, et nous, nous sommes très affaiblis. À cause du nouveau chef du Gang, les chats se font plus forts. Il doit les traiter mal, sans aucune pitié. »
Apparut alors, à l'écran, l'image d'un énorme chat qui semblait avoir beaucoup de difficultés à marcher vu son poids. Plume Grise ne put s'empêcher de pouffer. Ca ? Un chef de Gang ? Il ressemblait plus à un chat domestique qui était allé chez le coupeur, oui ! Sentiment remarqua le rire du matou gris. Il commenta :
« Vu par des inconnus venus de loin, Cheshire semble nul et patapouf. Mais il ne faut pas se fier aux apparences ; ce félin est fort peu aimable et est très fort. C'est ça, sa force ; faire rire les ennemis par son apparence pour l'écraser par la suite. »
Plume Grise avait du mal à y croire. Mais Sentiment disait peut-être vrai. L'image disparut, les deux chats replièrent le rouleau et descendirent du mur. Le chef, alors, dit aux félins du Gang qu'ils pouvaient partir ; Tous se dispersèrent. Sentiment les invita à venir dormir dans sa tanière ; bien entendu, c'est ce moment-là que Plume Grise choisit pour noyer le chef dans son flot de question.
« Depuis quand ce gros matou est chef ? Pourquoi il vous attaque ? Vous n'avez pas de guérisseur ? Pourquoi vous nous appelez "élus" ?
- J'ai déjà dit pourquoi il nous attaquait, répondit Sentiment. Il veut de nouveaux territoires. Ca a commencé il y a de nombreuses lunes, c'était sûrement à ce moment-là qu'il est devenu chef. »
Il se tut un instant, avant de continuer.
« Nous avions un guérisseur, mais Cheshire l'a tué, tout comme son apprenti. Mais lui non plus n'a pas de guérisseur. Si nous en trouvons un, je pense qu'il l'enlèvera et qu'il en fera son guérisseur… »
Encore un silence.
« Si nous vous appelions élus, reprit-il, c'est parce que le Gang des Lumières vous a choisi. Il a parlé de deux chats, un gris et un crème, qui viendrait sauver notre Gang. Peut-être êtes vous guérisseur ? »
Plume Grise secoua la tête, mais Millie ne dit rien. Sentiment se tourna vers elle, puis, d'un air décidé, dit d'un ton ferme.
« Soit. Millie, maintenant tu seras la guérisseuse de notre Gang. »
La femelle voulut protester, mais le chef partit dans son antre en éternuant. Plume Grise soupira, puis soudain se retourna. Il avait cru entendre quelque chose, une respiration, un bruit de pas. Il avait vu une ombre furtive dans l'obscurité de la nuit. Famélique, comme les autres. C'était quelqu'un du Gang. Mais pourquoi les avait-il espionné ? Un chat du Gang de la Pleine Lune jouerait-il un double jeu ?

Au plus profond de la forêt, elle vit
Elle n'a jamais été vue par qui que ce soit.
Personne ne la connait, sauf toi, maintenant
Un malheur va arriver, à cause du délateur.
Au plus profond de la forêt, tu vas la trouver,
Elle mettra fin à tout ce qui se passe, ici.
Tout.

Plume Grise se réveilla en sursaut. Une voix venait de lui murmurer quelque chose d'étrange. Il n'avait rien vu, mais il avait tout entendu. Qui était cette voix ? Que lui voulait-elle ? Était-ce quelqu'un du Clan des Étoiles ? Non, c'était impossible. Le Clan des Étoiles n'était pas présent par ici. Mais alors, qui avait bien parlé ? Un félin du Gang de la Lumière ? C'était peu probable. Du moins, les mots que Plume Grise avait entendus étaient nets et précis, au contraire des prophéties du Clan des Étoiles. Mais quel était le malheur ? Qui était ce délateur ? Troublé, le matou gris parvint tout de même à se rendormir. Sauf que…
« On nous attaque ! »
Le lieutenant du Clan du Tonnerre sauta sur ses pattes et sortit rapidement de la tanière où il s'était endormi. Il crut avoir, en sortant, une vision d'horreur ; Un chaton gisait sur le flanc, gueule ouverte, les yeux écarquillé de peur. Plume Grise le secoua ; le corps du petit était froid. Il devait être mort depuis un moment déjà. Un cri parvint aux oreilles du matou ; Un chat noir charbon venait d'attraper Millie, avec un autre félin, et ils la tiraient en dehors du camp. La domestique hurlait et se débattait, mais elle n'arrivait pas à se défaire de l'étreinte des ennemis. Fou de rage, Plume Grise s'élança vers les kidnappeurs, griffes en avant. Un autre chat leur sauta dessus avant lui. Mais l'ennemi couleur charbon envoya valser ce chat, qui cogna Plume Grise et tous deux s'affalèrent sur le sol. Quand ils se relevèrent, Millie et les deux chats avaient disparu, et les autres assaillants commençaient à disparaitre à leur tour. Le chat qui était tombé sur Plume Grise se releva puis, tout penaud, bafouilla des excuses.
« Je suis désolé, dit-il, je voulais aider, mais…
- Nous faisons tous des erreurs, lança Sentiment qui avait vu la scène. Mais l'heure n'est pas aux bavardages. Les ennemis ont enlevé notre guérisseuse d'en l'espoir d'en faire la leur. Il faut la récupérer. Pinces, Spider, Girafe, Tigrou, venez avec moi, nous allons tenter de récupérer Millie. Plume Grise, toi aussi, viens…
- Attendez ! lança le matou gris. J'ai une idée. Est-ce que vous pourriez me laisser l'organiser pendant que vous essayer de sauver Millie ? »
Sentiment hésita. Il ne semblait pas sûr que Plume Grise soit digne de confiance. Il regarda le félin qui avait cogné le matou gris, puis il annonça :
« D'accord. Cependant, je pense que je vais demander à Kunwi de t'accompagner. »
Le chat qui avait cogné Plume Grise annonça que c'était lui, tout fier. Sentiment rassembla ses guerriers, tandis que le chat du Clan du Tonnerre se rendait vers la forêt, le plus rapidement qu'il pouvait, suivit de Kunwi. Il devait trouver la personne dont parlait la voix de son rêve. Plume Grise regarda le chat qui l'accompagnait ; Il était, comme les autres, famélique. Son pelage était argenté et blanc, ses yeux oranges. Il trouvait que ce chat était mignon et avait un air de chaton. Le matou gris, soudain, était sûr de l'avoir déjà vu quelque part. Mais il ne savait absolument pas où. Et, tandis que lui et Kunwi entrait dans la forêt, un cri s'éleva, un cri de mère triste qui découvrait que son chaton venait d'être tué.

« Où on va ? »
Plume Grise ne s'arrêta pas pour répondre à la question de Kunwi. Il avait un pressentiment. Un mauvais pressentiment. Il courait, il courait le plus vite possible, ne pensait même pas à faire une pause pour reprendre son souffle. Il ne voulait pas reprendre son souffle ; La vie de Millie et de tout le Gang de la Pleine Lune était compté. Il ignorait totalement Kunwi, il ignorait totalement les prédateurs dans la forêt, il ignorait totalement les épines qui transperçaient ses coussinets. Tout ce qu'il voulait, c'était trouver cette personne inconnue dans le plus profond de la forêt. Soudain, le matou s'arrêta. Il avait un autre pressentiment. Il le savait, c'était ici qu'il trouverait la personne.
Kunwi demanda où ils se trouvaient. À nouveau, Plume Grise l'ignora. Il s'approcha d'une étrange cabane au bois moisie et enseveli sous des plantes, quand soudain une voix aiguë et féminine en sortit.
« Qui êtes-vous ? Qu'est ce que vous faites chez moi ? »
Une femelle, à l'apparence d'un chaton et au pelage blanc comme neige, sortit de cette cabane et se pointa devant les deux intrus. En voyant qu'ils n'étaient que des chats, elle poussa un soupir de soulagement. Une idée passa dans la tête de Plume Grise ; Il la mit en œuvre tout de suite.
« Salut ! lança-il. Je m'appelle Plume Grise, et lui c'est Kunwi. Nous venons tous les deux du Gang de la Pleine Lune dans le Village des Bipèdes.
- Bonjour, lança la femelle. Je me nomme Far, j'exerce le métier de guérisseuse dans cette forêt. »
Plume Grise sourit en regardant Kunwi ; Elle était guérisseuse ! Une aubaine, puisque dans son idée, la femelle devait être guérisseuse. La matou du Clan du Tonnerre enchaîna tout de suite :
« Dis, ça te plairait de venir vivre dans notre Gang ? Nous avons justement besoin d'une guérisseuse… »
Par miracle, la femelle était partante. Plume Grise fut soulagé. Cependant, il avait encore quelque chose à faire. Il demanda à la femelle s'il pouvait parler avec elle sans que Kunwi ne l'écoute. Far accepta et ils allèrent dans la cabane. Plume Grise avoua toute la vérité, qu'il cherchait son Clan, que Millie s'était faite enlevée par le Gang de la Nuit Noire. En plus, il ajouta :
« J'ai un étrange pressentiment et j'ai une idée. Tu veux bien m'écouter ?
- Bien sûre, répondit Far. Je t'écoute, les oreilles grandes ouvertes… »

Plume Grise et Far sortirent de la cabane. Kunwi les regarda, de ses grands yeux oranges. Il avait l'air de se demander ce qu'ils avaient bien pu faire là-dedans. Far portait un petit paquet entre les dents ; en quelques mots, elle expliqua que c'était un présent pour le chef du Gang. Kunwi semblait ravi, il sourit. Les chats firent le chemin en sens inverse, le plus rapidement qu'ils pouvaient ; Far ne pouvait pas aller bien vite avec son paquet. Enfin, les trois chats arrivèrent dans le Village des Bipèdes ; Dans une petite ruelle, la bataille faisait rare. Kunwi fila subitement vers les combats. Plume Grise sourit ; son pressentiment avait l'air d'être vrai. Le matou gris se tourna vers Far et lui adressa un clin d'œil.
« On fait comme on a dit, hein ? »
Far acquiesça, puis elle se rendit à pas tranquille vers la bataille. Plume Grise la suivit. Bientôt, il put apercevoir quelques félins connus, tel Sentiment, Spider – qui avait enlevé son déguisement – et Millie qui était retenue par deux ennemis. Cependant, il n'y avait aucune trace de Kunwi. Il s'était comme volatilisé. Mais le lieutenant du Clan du Tonnerre savait où il se trouvait. Far alla tout droit vers Sentiment, se présentant comme la nouvelle guérisseuse du Gang de la Pleine Lune et ayant un présent à offrir. Sentiment ne comprit pas, puis, voyant Plume Grise sourire, sembla vouloir exploser, mais c'est à ce moment-là que le chef du Gang de la Nuit Noire arriva.
« Juste à temps ! murmura le matou gris. »
Derrière lui se trouvait Kunwi. Plume Grise avait vu juste ; Ce félin qui l'avait observé l'autre nuit, quand Sentiment avait décidé que Millie serait guérisseuse, c'était lui. Il jouait bien un double jeu ; il était un espion au compte de Cheshire. Le gros chef de Gang s'avança et annonça :
« Voilà une belle jeune guérisseuse ! Elle me sera bien plus utilise que l'ancienne. Amenez-la moi avant que je fasse un massacre ! »
Plume Grise s'avança et annonça :
« Libère Millie et on te la donnera ! »
Les chats du Gang de la Pleine Lune ne comprenait plus rien, en particulier Sentiment. Cependant, Far jouait très bien son rôle ; elle semblait paniquée aux yeux de tous. Cheshire réfléchit un instant, puis il décida de faire libérer Millie. La domestique alla rejoindre le groupe de chats ; Far s'avança vers le chef ennemi. Elle posa son paquet, l'ouvrit et annonça :
« Ô, vénéré nouveau chef, voici un présent pour vous. Mangez tant que c'est encore chaud. »
Cheshire se lécha les babines et avala le contenu du paquet en une seule fois. Plume Grise et Far sourirent, triomphant. La femelle recula de quelques pas. Kunwi, quand à lui, avait deviné la supercherie ; il s'avança et lança, effaré :
« Cheshire ! Tu… Tu as tout mangé ?!
- Bien sûr, sombre abruti ! C'était un magnifique présent qu'on m'avait fait là, je ne pouvais pas gâcher tout ça.
- Mais c'étaient des baies empoisonnée ! »
Far s'enfuit dans un buisson, le gros chef, voyant Plume Grise rire, en devinant que c'était son idée. Rassemblant les dernières forces qui lui restaient, il sortit ses griffes, courut vers le matou gris, se préparant à le tuer. Le lieutenant le voyait arriver, mais il arrivait trop vite, jamais il n'aura le temps de l'esquiver. Sentiment avait raison, le chef jouait avec son apparence. Alors que Plume Grise crut que sa dernière heure était venue, un chat arriva, le poussa de toutes ses forces pour que Cheshire ne l'attaque pas. Le matou gris valsa, mais avant qu'il ne s'évanouisse, la tête frappée sur le mur, il aperçut la personne qui l'avait sauvé.
« Spider ! »

« Gang de la Pleine Lune, je vous ai réuni aujourd'hui, sous l'éclat du Gang de la Lumière, pour porter hommage à Spider. Ce chat, toujours fidèle à son Gang, a sauvé un intrus du massacre en se sacrifiant. Grâce à cet intrus, le chef ennemi, ce tyran, est mort. Le Gang de la Nuit Noire est retourné chez lui, vaincu. Le traître Kunwi a été banni. Nous avons une nouvelle guérisseuse, Far.
Nous avions toujours pensé que vous nous aviez abandonné, Gang de la Lumière. Vous ne nous donniez aucun signe. Et puis un jour, alors que nous croyions que tout était perdu, vous nous avez montré ces élus, ces deux élus qui nous ont sauvé. Notre foi en vous, Gang de la Lumière, est intacte, et le sera toujours après cela.
Aussi, je demande une faveur au deux élus. Plume Grise, Millie, voudriez-vous rester avec nous ? Nous allons nous occuper de vous. Comme l'a dit Spider, nous sommes le Gang le plus soudé qui n'a jamais existé.
- Je suis désolé, lança Plume Grise, mais notre Clan nous attend. Ca fait plusieurs lunes qu'on le recherche, sans rien trouver… Il est temps pour nous deux de partir.
- Bien, je demanderais à Pinces de vous accompagner en dehors du Village des Bipèdes. L'assemblée est terminée ; Girafe, Tigrou, emmenez le corps de Spider au centre du camp, nous allons veiller pour lui. »
Girafe et Tigrou s'exécutèrent, tandis que Pinces emmenait Plume Grise et Millie en dehors du camp, après qu'eux deux eurent fait leurs adieux à tout le monde. Les trois chats marchèrent un instant dans le silence et l'obscurité de la nuit, puis ils vinrent sur un mur. En dessous d'eux, des monstres passaient sans cesse.
« Comment faites-vous pour éviter les Bipèdes, puisque vous vivez dans leur ville ? demande Plume Grise, curieux de savoir.
- Les éviter ? Nous ne les évitons pas, nous nous entraidons ! »
Le matou gris écarquilla les yeux. Avant qu'il n'eut dit autre chose, Pinces les poussa, lui et Millie vers l'avant, et sauta à son tour. Ils hurlèrent, s'attendant à atterrir sous les roues d'un monstre. Mais, à la place, il atterrir sur un monstre.
« Bienvenue à City-Cat, les gens ! lança Pinces. C'est ici, et seulement ici, que tout ce que font les Bipèdes nous servent aussi à nous ! »
Plume Grise et Millie se regardèrent, surpris. Ils n'avaient jamais entendu quelque chose de semblable. Le monstre des Bipèdes n'avait pas remarqué qu'il portait des clandestins sur son dos ; il continua son chemin jusqu'à la périphérie du Village, où Pinces laissa partir Plume Grise et Millie, avant de rentrer dans son camp pour veiller Spider. Maintenant, le matou gris se rappelait de son rêve, avant qu'il n'ai vu les cinq lapins ; C'était exactement ça, son rêve. Il avait rêvé de Spider, des Gangs, de la mort de Spider. Il savait tout depuis le début, mais il ne s'en souvenait plus. C'est pour ça qu'il avait d'étrange pressentiment et que son idée avait marché…
Millie regardait à l'horizon, Plume Grise regardait le ciel. La femelle demanda :
« Et maintenant, que faisons-nous ? Nous ne savons toujours pas où se trouvent les Clans ! »
Plume Grise ne répondit pas. Il observait le ciel, plissant des yeux. La domestique lui demanda ce qu'il y avait, puis regarda elle aussi le ciel. Ce qu'elle vit la stupéfia. En haut, les étoiles brillaient faiblement. Un visage se dessinait dans ces étoiles. Les deux chats reconnurent Spider.
D'un seul coup, une étoiles bougea. Rapide comme l'éclair, elle passa, montra une direction et disparut dans le ciel lointain. Plume Grise et Millie se regardèrent. Le visage dans le ciel avait disparu. Le matou gris sut alors ce qu'était ce signe. Il se tourna vers son amie et, d'un air décidé, lui lança :
« Millie, Spider sait où se trouve les Clans ! Il vient de nous montrer le chemin ! Viens, nous y sommes presque ! »










Mais qu'est devenu Kunwi, après son bannissement ?
« Zut de zut ! »
Le chat argenté allait et venait dans tous les coins de la cabane. Il fouillait partout, cherchant quelque chose en particulier.
« Ah, le voilà ! »
Il arriva, la gueule pleine d'herbe à chat, dans la pièce principale de la cabane, où se tenait trois chatons ; deux d'entre eux semblaient tristes, l'autre était couché et toussait. Kunwi lui macha les herbes à chat et lui força à les avaler. Quelques secondes plus tard, le petit vomit ce qu'il avait mangé, une chose de couleur brune. Brun foncé.
« Je vous ai déjà dit mille fois de ne pas manger de ça ! râla Kunwi. Le chocolat, c'est bon que pour les Bipèdes !
- Oui tonton Kunwi, lançèrent les deux chatons.
- Bon, vous n'avez pas interêt à recommencer. J'ai vraiment une idée excellente ! On va créer un Gang ! J'en serais le chef ! Allez chercher tout vos copains, vous serez mes guerriers !
- Mais qui te dis que tu vas pas nous trahir, tonton Kunwi ?
- … Un chef de Gang qui se trahit lui-même ? Nan mais c'est quoi vos bêtises ? Allez hop ! Allez chercher vos petits camarades !
- Mais ce serait quoi, le nom du Gang ?
- Euh… Vas pour le Gang du Crépuscule de l'Aube !
- C'est pas logique ! C'est complètement l'inverse !
- Je m'en fiche ! Allez chercher vos camarades avant que je me fâche, petits scorpions ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jobberknole
Fan incontestée de GA et de Sara Ramirez.
Chef du Lion.
avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 19

Feuille de Graphisme
Logiciel : Photofiltre et Photoshop CS4
Puf : Lemon
Points de vie :
5/5  (5/5)
MessageSujet: Re: Une histoire de Plume Grise   Mer 21 Déc - 18:10

j'aime ♥

• ~~~~~~~~~~~~~~~~~~ •



Meurchi Efi ♥️

cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 01/08/2011

Feuille de Graphisme
Logiciel :
Puf :
Points de vie :
5/5  (5/5)
MessageSujet: Re: Une histoire de Plume Grise   Mer 21 Déc - 18:36

Merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une histoire de Plume Grise   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une histoire de Plume Grise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Mangas sur les Aventures de Plume Grise
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des artistes  :: Le Graphisme :: Etalages :: Écriture-